Qu'est ce que le stunt ?

a la découverte du Stunt

Communément appelé Stunt en France, il est l'abréviation de « motorcycle stunt rinding », littéralement cascade à moto. S'il est parfois confondu avec d'autres disciplines acrobatiques de la moto (comme le motocross freestyle) par les personnes étrangères au deux-roues, il est une discipline à part entière.

Définition du Stunt moto

Comme dit précédemment le c'est une discipline à part entière dans le domaine de la moto. Elle consiste à réaliser des figures (ou tricks) au sol, bien souvent avec une moto de type sportive. Ces tricks consisteront à réaliser des cascades impliquant des manœuvres acrobatiques de la moto et du conducteur.

Si elle est une discipline sportive à part entière, elle n'est pas reconnue comme sport officiel en France. Les compétitions sont donc rares dans se pays. En revanche le stunt est reconnu dans plusieurs autres pays comme les Etats-Unis ou même la Pologne ou se déroulent chaque année des compétitions et championnats.

Les figures emblématiques

Le wheeling ou roue arrière

démonstration de wheelingLe wheeling (ou wheelie) consiste à se déplacer avec la moto uniquement sur la roue arrière. Il est un savant dosage des gaz pour gérer l'équilibre. Il peut être exécuté en ligne droite mais aussi en tournant sur place, dans ce cas il sera appelé « circle ». Il est décliné en une multitude de variantes, il peut être assis, debout sur la selle, avec les pieds par dessus le guidon ou encore sans les mains !

Le stoppie ou roue avant

démonstration de stoppieLe stoppie est en quelque sorte l'inverse du wheeling. Si le premier consistait à se
déplacer sur la roue arrière, celui-ci consiste à se déplacer sur la roue avant. Il est un habile mélange entre dosage du frein avant et position du pilote. Lui aussi compte une multitude de variantes comme le stoppie one hand (à une main) ou le stoppie 180 (qui consiste à tourner tout en étant sur la roue avant). Une des variantes les plus impressionnantes est le stoppie kangaroo ou grâce à l'élan le pilote va décoller les deux roues du sol après avoir parcouru une distance sur l'avant.

Le burn ou burnout

démo de stuntUn trick qui en met plein les yeux (et le nez). Il consiste à faire fumer la roue arrière en brûlant la gomme contre le macadam. Il faudra mettre gaz en grand tout en dosant son frein avant pour rester à l'arrêt. Des variantes permettent au pilote de se déplacer avec sa moto tout en exécutant la manœuvre.

Le pinder

exécution d'un christ-air Le pinder consiste en des changements de positions du pilote sur une moto en déplacement. De cette manière le motard pourra conduire en étant à l'envers sur la moto (reverse) ou même debout sur le réservoir (Christ-air).

Le drift

drift motoCette figure est inspirée d'un sport mécanique du domaine automobile. Elle consiste à se déplacer sur un circuit tout en faisant de la glisse pour mettre son véhicule en travers et assurer le spectacle.

Equipement sur mesure

Bien que certaines disciplines aient des motos d'usine dédiées ( trial, enduro, piste...), ce n'est pas le cas du stunt. Ce sont des motos initialement conçues pour la route qui sont transformées spécialement. Celles-ci sont équipées de protection, de freins additionnels ou autres équipements sur mesure pour permettre certains tricks.
Nous ferons prochainement un article détaillé dédié à ces motos spéciales.

Motos équipées pour le stunt

L'histoire du stunt

Les cascades à moto sont au moins aussi vieilles que les mots elles-même. Depuis toujours l'homme à voulu sur-maîtriser ces engins. Mais c'est les évolutions techniques des motos qui ont permit l’avènement du Stunt en Amérique à la fin des années 1990 avec des équipes comme Starboyz . Celles-ci étant toujours plus légères et performantes, elles ont permis la réalisation de figures jusque-là impossible.

En France c'est au début des années 2000 que le Stunt prend son essor avec des équipes comme les Riviera Stunt Riders ou encore Brest stunt qui va faire naître la passion chez les jeunes et rependre la discipline jusqu'à aujourd'hui.

L'avenir du stunt en France

Si le Stunt continue de prendre de l'ampleur dans les pays de l'Europe de l'est et en Asie notamment, il s’estompe un peu en France. Faute de sa reconnaissance officielle qui a du mal à se faire.
C'est une discipline similaire qui se développe en parallèle et qui lui fait de l'ombre : la Bikelife. Aussi appelé « cross bitume », les pratiquants exécutent des variantes de wheeling sur des motos de cross.
Si le stunt était pratiqué dans des endroits sécurisés la plupart du temps ce n'est pas toujours le cas du cross bitume. Parfois pratiqué sans protection en plein milieu d'une ville, il a tendance à dévaloriser l'acrobatie moto. Le stunt en paye les conséquences car le grand public fait l'amalgame entre les stunters qui pratiquent de manière responsable et les autres qui pratiquent de manière anarchique.

Heureusement le stunt continue de vivre en France par des équipe comme la Nikaia Stunt Family qui se bat pour continuer de proposer des représentations encadrées.

Voir : Qui est la Nikaia Stunt Family ?

 

Tu veux t'initier au Stunt ? La formation complète pour apprendre rapidement en toute sécurité !

 

Formation pour apprendre le stunt en ligne


Partager ce message


Laissez un commentaire